Les professionnels de santé peuvent se trouver démunis dans l’accompagnement des personnes en situation de grande précarité et souffrant de troubles psychiques. Le processus d’exclusion sociale entraine une désaffiliation de l’individu rendant la prise en charge médicale compliquée.

Les représentions du système de soins peuvent contenir une dimension culturelle notamment chez les populations migrantes. Les singularités autour de cette dimension (corps, maladie, mort…) doivent être prises en compte afin de proposer une prise en charge probante et adaptée.

  • Comprendre les causes sociétales de l’exclusion, qui prédisposent la personne à un sentiment d’invisibilité choisi ou forcé (cas de figure des sans abri et des immigrés)
  • Quelles sont les différentes stratégies de survie que les personnes sans abri mettent en place et quelles sont les modalités de leur accès aux dispositifs de soins ?
  • Appréhension de la dimension interculturelle du soins

Durée : 5 jours

  • Différencier les concepts autour de l’exclusion afin de mieux comprendre les processus pouvant amener l’individu au bord de la désocialisation
  • Mettre en perspective l’influence significative des certains facteurs de vulnérabilité tel que « vivre dans la rue » sur l’éclosion de la souffrance psychique ou l’apparition des troubles mentaux
  • Appréhender les singularités autour du public migrant, nouvel usager présent en nombre de plus en plus important
  • Favoriser la communication avec la personne en situation de vulnérabilité relationnelle par le biais d’outils théoriques et pédagogiques
  • Comprendre les processus de fragilisation et de rupture du lien social
  • Apporter des éléments de compréhension face à l’arrivée d’un public migrant dans la prise en charge
  • Prendre conscience que le déracinement et l’arrachement à la culture d’origine soient volontaire ou traumatique, il s’agira de faire prendre en considération que l’écoute attentive de la souffrance, du symptôme ou de la demande et de la prise en charge des migrants s’articulent avec la perte des repères culturels, les rites et mythes, la langue et l’histoire, la déchirure…
  • Développer l’approche relationnelle de la personne en situation de précarité

Médico-social

FORMATION RÉALISABLE DANS TOUTE LA FRANCE, EN PARTENARIAT AVEC L’IRTS.
Tarif spécial pour les demandeurs d’emploi et autofinancement (étudiants, bénévoles)

JE SUIS INTÉRESSÉ PAR CETTE FORMATION